Comment se débarrasser des rongeurs

Comment se débarrasser des rongeurs

Les espèces et leurs moeurs

Les trois espèces considérées :

  • Le Surmulot (Rattus Norvegicus) ou Rat d’égout vit plutôt dans les lieux humides. Il creuse terriers et galeries dans les sous-sols des bâtiments, les égouts ou les abords immédiats des habitations. Il est omnivore.
  • Le Rat Noir (Rattus Rattus) ou Rat des Greniers vit dans les parties hautes et sèches des bâtiments, dans les charpentes, sur le faîte des murs, entre plancher et plafond. Dans le midi, on le rencontre aussi à l’extérieur, nichant même dans certains arbres. Il est frugivore, granivore non exclusif.
  • La Souris (Mus Musculus) peut nicher partout, dans les locaux habités ou non, des caves aux greniers. Grâce à sa petite taille, elle s’insinue facilement dans les faux plafonds, doubles cloisons, tiroirs … Elle est omnivore.

En quoi les rongeurs sont-ils nuisibles ?

Les rats et les souris rongent, consomment et souillent ce qu’ils ne mangent pas, le rendant ainsi impropre à la consommation. Ces animaux font donc beaucoup plus de dégâts qu’ils ne consomment, et toute denrée souillée ou attaquée doit être absolument jetée.

Ils s’attaquent aux matériaux isolants, câbles, gaines, fils électriques provoquant ainsi pannes, courts-circuits et incendies.

Directement ou par leurs parasites, ils sont à l’origine de nombreuses maladies transmises à l’homme et aux animaux domestiques :

  • par morsure : le tétanos, la streptobacillose, la pasteurellose et des infections secondaires de la plaie ;
  • par l’urine : très couramment la leptospirose (maladie des égoutiers) ;
  • par les puces : le typhus murin, la salmonellose, des fièvres hémorragiques ou la peste.

Il faut toujours avoir à l’esprit que ces rongeurs sont des commensaux dangereux pour l’homme et les animaux domestiques, et que les risques liés à leur présence sont graves.

Les anti-rongeurs

La prévention

Une des premières méthodes de lutte contre les nuisibles est la prévention.

Par exemple, afin d'éviter l'apparition des rongeurs, il suffit parfois d'obturer toutes les fissures et les trous dans les maçonneries, d'obturer les aérations par un grillage à mailles fines, d'éliminer tout détritus tant à l'intérieur qu'à l'extérieur, etc. , et éviter les réinfestations dont l’origine se trouverait par exemple dans les locaux voisins. En effet, des événements extérieurs (démolition, passage de câbles, modification du voisinage) peuvent remettre en cause un résultat acquis.

Malheureusement, toutes ces méthodes naturelles ne suffisent pas toujours pour empêcher l'apparition des animaux nuisibles. C'est pourquoi, il est souvent nécessaire de faire appel à des méthodes plus fortes et radicales.

Produits rodonticides

Pour des raisons d’efficacité et de sécurité, les professionnels utilisent essentiellement des appâts rodonticides. Chaque spécialité est autorisée à la vente par le Ministère de l’Agriculture.

Les familles et modes d’action

Ces spécialités agissent par ingestion :

  • Rodonticides à action aiguë : le rongeur meurt dans les heures qui suivent l’ingestion ;
  • Rodonticides à action retardée : le rongeur meurt dans les jours qui suivent l’ingestion, sans souffrance et sans éveiller la méfiance de ses congénères envers ce produit.

La plupart appartiennent à la famille des anticoagulants, produits qui perturbent la coagulation du sang.

Les préparations

Comme les anti-rongeurs agissent par ingestion, les préparations se font sur des supports dont les rongeurs sont friands et se présentent sous diverses formes:

  • céréales : graines (entières ou écrasées) ;
  • granulés ;
  • blocs hydrofuges non dispersibles pour l’appâtage en milieu humide ;
  • poudres de pistes épandues sur les points de passage des rats et des souris destinées à être ingérées lors de leur toilette.

Ces spécialités sont obligatoirement de couleur intense (rouge, noir, vert, bleu).

D’autres techniques ont été développées (répulsifs, ultrasons, piégeage, …) mais elles n’ont pas permis d’obtenir des résultats équivalents ; l’utilisation de gaz toxiques n’est actuellement pas autorisée pour les locaux à usage d’habitation (Loi du 1er  Décembre 1949).

Mise en oeuvre du traitement

Une inspection minutieuse permettra d’élaborer un plan d’action qui sera différent selon les lieux et adapté aux parties privatives, aux lieux accessibles au public et aux abords immédiats.

1 - Inspection des lieux

Le technicien examinera les traces de passage, le nombre, la forme et la taille des crottes, la nature et l’étendue des dégâts occasionnés. Il en déduira la nature des rongeurs incriminés, leur nombre et la source d’infestation.

La source d’infestation est d’autant plus importante à repérer que les rongeurs ne nichent pas obligatoirement sur les lieux où sont constatés les dégâts.

2 - Plan d’action

A - Les appâts

Selon le rongeur dont il aura diagnostiqué la présence et en tenant compte des contraintes du lieu, l’applicateur choisira :

  • une substance active spécifique ou non,
  • une préparation adéquate, et il déterminera la quantité de rodonticide à mettre en place et à quels endroits.

A l’intérieur des locaux, les appâts ne seront jamais répandus directement sur le sol ; ils seront de préférence mis à l’intérieur de postes d’appâtage qui les protègent de la poussière et de l’humidité. Dans les lieux non couverts seront utilisés des blocs hydrofuges ou sachets étanches, placés hors de portée des autres animaux.

Dans tous les cas, les postes d’appâtage doivent être surveillés et réapprovisionnés si nécessaire et les appâts dégradés enlevés.

B - Les résultats

En raison du mode d’action des rodonticides anticoagulants, les premières mortalités auront lieu plusieurs jours après la pose des appâts. Suivant les caractéristiques de l’infestation et du site traité l’élimination de la population des rongeurs sera significative en quelques semaines. Ce temps est nécessaire pour permettre à tous les individus de consommer les appâts rodonticides.

Sécurité et informations

Les appâts sont mis en place par les professionnels hors de portée des animaux autres que les rongeurs à détruire.

Il convient donc de ne pas les déplacer, ce qui pourrait diminuer l’efficacité du traitement et les mettre à portée d’enfants et/ou d’animaux domestiques.

En outre, une fiche est laissée sur place par l’opérateur indiquant le nom de la matière active utilisée, la date de son passage, le numéro de téléphone du Centre anti-poisons le plus proche, et le conseil suivant : «en cas d’ingestion accidentelle, consulter un médecin et lui montrer la présente fiche».

Toutes informations sur le traitement et le produit utilisé sont disponibles auprès de l’entreprise qui a réalisé le traitement.

>> Cliquez ici pour visualiser tous les produits anti-rongeurs <<